Par: CALI |


L'objectif est de créer une Chambre de Commerce pour les entreprises afrodescendantes.
Lors de la Rencontre de la Famille Afro de Cali ( Encuentro de la Familia Afro en Cali) a été proposé la création d'une chambre de commerce pour ces communautés.

cali
Il en existe déjà dans différents pays et l'idée est d'en créer de pareilles à Cali pour établir un réseau.
L'un des objectifs de la Réunion de la Famille Africaine qui se tient à Cali est de créer une chambre de commerce exclusivement pour les affaires et les entreprises des afrodescendants.


Rosalba Castillo Viveros, représentante pour la Colombie d'Afroamérica XXI, organisation présente dans 16 pays et qui cherche à améliorer les conditions de vie de ces communautés affirme que dans les Chambres de Commerce existantes, aucune analyse ou reconnaissance des entreprises de la population afrodescendante n'est faite "ce qui fait croire au public que les afrocolombiens, les noirs des palenques ou les insulaires raizals ne sont pas aptes pour le commerce, la production et on les considère comme des citoyens de seconde classe ".


Elle souligne qu'au contraire; on les retrouve dans des activités liées à l'éducation, la santé, les affaires,  la confection de meubles et d'autres activités en plus des professionnels de différents secteurs, avec leurs bureaux ou leurs commerces bien établis.


Elle indique que l'objectif est de créer des chambres à Cali, Buenaventura et Quibdó, entre autres villes comptant une forte population de cette ethnie.


Castillo Viveros reconnait que  "les autres chambres n'apprécieront pas qu'ils s'inscrivent dans une autre ou qu'ils se retirent".


Ces chambres locales seront liées aux chambres de commerces pour les populations afro du Honduras, du Panamá, du Brésil et des Etats-Unis entre autres pays.


Andrés Santamaría, Defenseur du Peuple à Valle, une des organisation promotrices de l'événement souligne qu'en Colombie, on reconnait les Droits des afrodescendants, mais il faut que l'on passe à l'étape ou ses droits deviennent une réalité et une chose à faire serait d'améliorer leurs conditions de vie et de soutenir leurs activités entrepreunariales .
Maria Chapelle -Nadal,  Représentante Démocrate du Missouri au sénat américain a indiqué qu'elle ne connait pas le nombre de commerces inscrits à la  National Black Chamber of Commerce ou chambre de commerce des noirs dans son pays, mais elle a souligné son importance économique pour les affaire  que mueve et le soutien aux entreprises afroaméricaines.


L'événement a reçu l'appui du Gouvernement de Valle, la Mairie de Cali, de l'Université del Valle, de la Personería et d'autres organisations.


Dans le cadre de l'événement est également organisé une exposition artisanale. Nancy Solano qui vient de Quibdó et qui alterne entre son emploi d'avocate et la production de chaussures de sacs et de ceintures de sa marque Amatta, nom d'une usine de sa région.


Parmi ses produits, il y a le Topi, que portaient sur la tête les rois africains.
Alba Marina Vásquez, spécialiste en décoration de figures Masai ou des femmes africaines a également démontré sa capacité créative.


Magré le fait qu'elle bénéficie d'une pension, elle se lève tôt pour ses tâches à la maison et à 9 heures du matin, elle est prête pour cet emploi qui regroupe 15 personnes à la fondation  Funai à Guachené dans le nord du département de Cauca.
Il y a aussi Carlos Cerra, de l'entreprise Perla Sabanera, qui est venue de Sincelejo avec des plateaux, des sacs et d'autres produits en bois et en cuir et décorés avec la Caña Flecha.


Ces activités ne sont pas les seules dans lesquelles opèrent les communautés afro. On les retrouve dans la gastronomie, les mines, le prêt-à-porter, la médecine, l'artisanant et le commerce en général, mais il n 'existe aucune statistique indiquant leur nombre ou lesdomaines dans lesquelles ils se déploient.


Il y a également d'autres comme Raúl Cuero, qui est lié à la Nasa, et Mario Campaz, ingénieur qui travaille dans les universités aux Etats-Unis, et qui a souligné lors du forum l'importance des mathématiques et de la discipline, mais encore plus de créer dans l'esprit des enfants la conviction de leur propre capacité individuelle.
Et beaucoup se sont souvenus de María Isabel Urrutía, unique médaille Olympique obtenue par la Colombie.

CALI

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com



http://www.eltiempo.com/colombia/cali/ARTICULO-WEB-NEW_NOTA_INTERIOR-10212487.html