Après trois jours de débats qui ont réunis plus de 600 délégués d'Amérique Latine, des Caraïbes et d'Afrique, les participants ont convenu de six accords lors de la journée de clôture de la IVème Rencontre des Afrodescendants et des Transformations Révolutionnaires.
IV

Le député de l'Assemblée Nationale Aristóbulo Istúriz, l'un des promoteurs de ce conclave international, a lu chacun de ces accords mentionnés ci-dessous:


Premièrement:
Que la Communauté des États d'Amérique Latine et des Caraïbes (CEPALC) reconnaîsse les contributions morales, politiques, sociales et culturelles de l'afrod escendence dans la formation de notre Amérique, et à cet effet, ce premier accord comprend la création d'un Conseil Consultatif pour l'Amérique Latine et les Caraïbes .


Deuxièmement:
Créer le Conseil National pour les Communautés Afrodescendantes du Venezuela avec un statut interministériel pour approfondir l'éradication du racisme, de l'exclusion et de la discrimination.

Troisièmement:
Créer le Fonds Afrodescendant de l'Alternative Bolivarienne pour les Peuples de Notre Amérique (ALBA), dont le but est de réparer les injustices faites aux communautés afrodescendants des pays membres de cet organisme et même de ceux qui n'appartiennent pas à l'Alba.

Quatrièmement:
Créer un Fonds de Solidarité envers Haïti pour aider le peuple haïtien à retrouver sa souveraineté.


Cinquièmement:
Exiger de l'OTAN (Organisation du Traité Atlantique Nord) l'arrêt des bombardements de la Libye, l'interventionnisme militaire en Afrique du Nord, le respect de Feuille de Route pour la paix de l'Union Africaine et de mettre en œuvre la proposition diplomatique du président Hugor Chávez Frías.


Sixième:
Exiger des Nations Unies (ONU) l'implémentation du Forum Permanent des Afrodescendants.

Le législateur, qui est vice-président du Parlement, a exhorté à l'interne, tous les Vénézuéliens et toutes les Vénézuéliennes à participer activement par leur contribution à la Loi contre la Discrimination Raciale, qui sera en seconde lecture en juillet.

De plus, Istúriz a instamment invité le pays entier à renforcer les mouvements et les organisations qui luttent contre toutes les formes de discrimination.

Il a lancé un appel spécial en ce qui concerne le Recensement National de la Population et des Logements 2011, qui aura lieu en Septembre, dans le cadre duquel sera demandé "si nous nous reconnaissons comme afrodescendants". En Colombie, seulement 10% ont répondu par l'affirmative " tout le monde ici, nous devons répondre par l'affirmative et a invité l'illustre (...)", a instruit le parlementaire du Parti Socialiste Uni du Venezuela.

Cette Rencontre de l'Afrodescendance en Amérique Latine et dans les Caraïbes, avec la participation de la "mère patrie" l'Afrique, se tient depuis dimanche 19 juin à l'Hôtel Alba à Caracas.

 

 

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com