Marie Clark

 

La maladie d'Alzheimer est un problème croissant dans la population américaine des Africains-Américains et des Hispaniques. Les Non-Blancs ont ainsi un risque significativement plus élevé de développer la démence. En fait, les Africains-Américains sont presque deux fois plus susceptibles de contracter la maladie d'Alzheimer que les Blancs.

 

sant_

Actuellement, aucune cause génétique connue n’explique cette disparité dramatique. Les chercheurs croient que cela pourrait être lié à d'autres conditions de santé répandues dans les communautés africaines-américaines et hispaniques. Des maladies comme le diabète, les maladies cardiaques et l'hypertension peuvent contribuer à un risque accru d'attraper la maladie d'Alzheimer.

 

La maladie d'Alzheimer est un trouble qui détruit les cellules du cerveau et cause la perte de mémoire. Il peut en résulter une perturbation du quotidien et la maladie est progressivement fatale .C’est la septième cause principale de décès aux États-Unis.


Alors que la durée de vie moyenne d'un africain américain a augmenté ces dernières années, cela n'a pas entraîné une amélioration de la santé. La santé de notre cerveau n'a pas suivi le rythme de l'extension de la durée de vie.De plus en plus de personnes âgées souffrent de démence et un nombre disproportionné d'Africains-Américains sont affligés par la maladie d'Alzheimer.
Pour aggraver les choses, les gens qui sont les plus à risque de développer la maladie sont beaucoup moins susceptibles de subir un diagnostic approprié. Selon une étude réalisée par Alzheimer’s Foundation of America, les Africains-Américains et les Hispaniques sont plus susceptibles d'attribuer les symptômes de la démence au cours normal du vieillissement.

Quelque 70% des Africains-Américains contre 53% des Caucasiens pensent que la démence est naturellement censée se produire chez les personnes âgées. Ce qui signifie que les personnes qui présentent des symptômes précoces de début d'Alzheimer ne reçoivent pas les soins médicaux nécessaires.

Si la maladie d'Alzheimer est incurable à ce jour, toute forme de démence n'est pas l' Alzheimer. D'autres raisons peuvent expliquer le fait qu'une personne âgée présente des symptome de démence, et certains d'entre eux peuvent être traitées.

Certains problèmes de circulation peuvent créer des moments d'oubli nt avoir des effets indésirables sur les capacités cognitives.

En reconnaissant les symptomes le plus tôt, les professionnels médicaux peuvent faire des recommandations qui pourraient améliorer la santé du cerveau d'individus ayant certains types de démence. La recherche en santé du cerveau suggère qu'il y a des comportement que vous pouvez adopter pour diminuer vos chances de développer une démence.

Améliorer votre santé globale aura le plus gros impact sur la santé de votre cerveau au fur et à mesure que vous vieillissez. Cela est dû au fait que le cerveau est vulnérable aux lésions causées par une mauvaise alimentation et les maladies cardiovasculaires. En commençant un programme d'exercice avec un régime judicieux riche en légumes frais, en grains entiers et aliments faibles en gras, vous pouvez étendre votre durée de vie et dans le même temps, améliorer votre état de santé.


Les personnes âgées sont invitées à consulter un médecin avant de commencer tout type de programme d'exercice ou d’opérer tout changement important de leur régime alimentaire. Commencez par augmenter votre activité physique lentement, au jour le jour, et enfin, accélérez les efforts pour être beaucoup plus actif que vous ne l’êtes en ce moment. Des études ont montré que juste la marche régulière, 30 minutes par jour, trois jours par semaine, aura un impact considérable sur votre santé globale.

 

Dans les mois du début d’un programme d'exercices de marche, vous devriez observer une diminution de la pression artérielle élevée, de faibles niveaux de mauvais cholestérol et une augmentation de l'énergie ainsi qu'une meilleure digestion et un sommeil plus profond. Les gens qui marchent régulièrement, vivent plus longtemps et réussissent mieux les tests cognitifs. Et le meilleur dans tout ça, c’est qu’il ne coûte rien de sortir et de commencer à marcher. Avec autant à perdre, il est vital que nous encouragions nos aînés à entamer un programme de fitness.

 

Traduit de l'Ang lais par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com

 http://www.colorfultimes.com/2011/02/lifestyle/health/tackling-alzheimer%E2%80%99s-disease-and-the-african-american-mental-health-crisis/