Par Bianka de Jesus

Caracas, (Prensa Latina)

Les représentants de nombreux pays ont entamé aujourd'hui (lundi) les sessions de travail de la IVème Rencontre Internationale de l'Afrodescendance (Encontro Internacional da Afrodescendência), en examinant le rôle de ce groupe ethnique dans les différents mouvements sociaux de la région. L'agenda de la première journée de l'événement a compris une conférence sur les transformations révolutionnaires dans la région, de même qu'uune autre sur la globalisation et le droit à l'autodétermination des peuples .

caracasEntre autres thématiques, le débat a également considéré les échanges autour de l'Année Internationale de l'Afrodescendance, le Bicentenaire des Indépendances sur le continent et la création dela Communauté des États Latinoaméricains et Caribéens (Celac).

Concernant le CELAC dont la naissance est prévue le 5 juillet prochain, il excluera de sa liste les États-Unis et le Canada.

Avant l'ouverture officielle de la IVème Rencontre Internationale de l'Afrodescendance dédiée à Haiti, plusieurs groupes vénézuéliens ont réalisé la veille une occupation culturelle de Caracas.

Des performances musicales et des échanges pour sensibiliser la population sur le sujet étaient organisés sur la place des Musées et les boulevards César Rengifo et Sabana Grande.

Comme prévu, l'inauguration a eu lieu à l'hôtel Alva Caracas et a vu la participation du président et du vice-président de l'Assemblée Nationale vénézuélienne, Fernando Soto et Aristóbulo Istúriz, respectivement, entre autres personnalités.

Istúriz a indiqué à Prensa Latina que le forum adoptera un document avec la nécessité de créer une commission permanente des afrodescendentes pour organiser la solidarité envers Haiti, veiller à la réalisation des promesses d'aide et le respect de cette nation caribéenne.

Un autre texte sera également rédigé qui contiendra les projets, les expériences et les aspirations non atteintes par les populations afrodescendantes, qui sera présenté au Celac pour son inclusion dans les propositions et les plans développés au sein de cette instance, a-t-il expliqué.

Parmi les contributions du Venezuela à la Rencontre il y aura le projet de Loi contre la Discrimination Raciale, dont la deuxième discussion, qui sera définitive commencera au début du mois prochain à l'Hémicycle.

L'activité prendra fin avec la Déclaration de Caracas, qui compilera les travaux des journées d' analyse et les propositions sorties des débats.

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/