Texte et photos: Etiene Martins

Le salon Beleza Negra Cabeleireiros a célèbré ses 25 ans en grande pompe à Belo Horizonte. Fondé par Betina Borges, les noces d'argent ont été fêtées au Buffet Michele Mazzine, au son de Samba de raiz accompagné d'un défilé animé, et a réuni toute la beauté noire de la capitale du Minas Gerais.

 beleza

 

Betina Borges a pris l'initiative de créer le premier salon spécialisé dans les cheveux ethniques de la ville dans les années 80, parce qu'elle se sentait dérangée par le manque de main d'oeuvre spécialisé dans le cheveu crépu. "Je travaillais dans des salons de la région noble et chaque fois qu'arrivait un noir qui voulait se faire coiffer les cheveux, le salon s'en débarassait en alléguant qu'il ne savait pas traiter les 'mauvais cheveux', se souvient la femme d'affaires qui a fait sa formation de coiffeuse au SENAC, avant d'obtenir son diplôme en Cosmétologie et en Trichologie( étude de la fibre capillaire) à l'Université de Dudley en Caroline du Nord.

Au fil des années, Betina a remporté différents prix dans les concours et a diffusé ses connaissances aux coiffeurs, non seulement de Belo Horizonte, mais dans l'ensemble du pays. Depuis 10 ans, elle enseigne également gratuitement sa pofession aux femmes de l'agglomération de Pedreira Prado Lopes, situé dans la région de Belo Horizonte.

 beleza1

 

En plus de coiffer les têtes des hommes et des femmes noirs de Belo Horizonte depuis 25 ans, le salon, s'est également transformé en un espace éducatif et politique, et a contribué à la construction collectivve de la société noire. " Beaucoup plus que de travailler sur les cheveux, elles travaillent aussi dans les têtes", explique la professeure de l'UFMG Nilma Lino Gomes, auteure des livres Sem perder a raiz - Corpo e cabelo como símbolo da identidade negra et Betina, les deux ayant Betina Borges comme sujet.

Traduit du Portugais par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/

http://racabrasil.uol.com.br/cultura-gente/155/artigo219386-1.asp