Jesús Simmons, Leynis Cedeño | DIAaDIA

 

 

"Être noir est un don divin." C’est grâce aux 17 millions d'esclaves noirs qui furent arrachés à l'Afrique que l’on peut célébrer aujourd'hui au Panama la Journée de l'Ethnie Noire (Día de la Etnia Negra). Mais, " beaucoup ne sont pas fiers de leur couleur," a indiqué ce dimanche, le Père Reynaldo Karamañites lors de son sermon à la messe afro qui s'est tenue à l'Église Cristo Redentor de San Miguelito.
 
panama

Le religieux a rappelé aux fidèles que dans ce continent, on a été amené à croire que le fait d'être noir est mauvais, et c'est pour cette raison que certains noirs se repassent les cheveux ou se mettent un pot de gel sur la tête.

Le pasteur a souligné que certaines mères disent à leurs filles de faire bien attention quand elles choisissent avec qui elles vont se marier, car elles doivent améliorer la race. Il a également rappelé avec emphase qu'il ya des Noirs qui se sentent et agissent comme des blancs. Le Ministère de l'Éducation (MEDUCA) et l'Institut national de la culture (INA) n'ont pas non plus échappé aux revendications de Karamañites, qui leur a adressé un message, pour qu'ils fassent appliquer la Loi 9, qui a créé la Journée de l'Ethnie Noire, car ce sont ces deux institutions qui sont chargées d'organiser les activités qui souligner cette date.
 
"L'année prochaine, il faudra que la Ministre de l'Éducation, Lucy Molinar, organise à San Miguelito et dans l'ensemble du pays les activités de la Journée de l'Ethnie Noire, car ce n'est pas la responsabilité de la Pastorale Afro", a déclaré Karamañites.

À la fin de la cérémonie religieuse, un grand défilé est parti l'Eglise Cristo Redentor (Christ Rédempteur) au parc de Villa Guadalupe, où étaient présentés des danses et de la gastronomie afroantillaise. 

IL FAUT S’ORGANISER

 

 Selon Francisca Bedolla, le Défenseur du Peuple,  au Panama la culture de la dénonciation n'existe pas, et il n y a donc pas de loi qui sanctionne la discrimination. Au moins, au cours des dernières années, on a obtenu la la création du Secrétariat National de l'Ethnie Noire.


À SAVOIR

 

La plus forte concentration de l'ethnie noire au Panama se trouve à Colon, Bocas del Toro, Panama et à Darien.

Conformément à la loi 9 du 30 mai 2000, l'Assemblée Nationale a déclaré le 30 mai comme la Journée Civique et de Commémoration de l'Ethnie noire Nationale. Pourquoi la date du 30 mai? Du fait que le  30 mai 1820 le roi d'Espagne, Fernado VII, a déclaré l'abolition de la traite des esclaves en Espagne et dans ses colonies, principalement à cause de la pression exercée par les Noirs qui étaient membres de l'Assemblée Nationale de France.



Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/

 

http://www.diaadia.com.pa/archivo/05302011/imp05.html