- Redacción: redaccion@elheraldo.hn - Tegucigalpa, Honduras

Le Président Porfirio Lobo a pris part vendredi dernier à la clôture de la première rencontre préparatoire du Sommet Mondial des Afrodescendants pour un Développement Intégral et Identitaire (Cumbre Mundial de Afrodescendientes Por un desarrollo integral con identidad) qui se tiendra du 18 au 21 août de cette année.

cumbreL'événement a eu lieu au centre Satuye de l'Organisation de Développement Ethnique Communautaire (Odeco) dans la ville de La Ceiba, où étaient présents des représentants d'une dizaine de pays d'Amérique Latine en vue de la préparation des documents à présenter lors du Sommet Mondial des Afrodescendants.

"Pepe" a remercié les représentants des groupes afrodescendants du Brésil, de l’Équateur, de la Colombie, du Costa Rica, du Guatemala, du Mexique, du Pérou, du Panama, de Puerto Rico et des États-Unis pour leur présence, et qui ont commencé à préparer les grandes lignes qui seront présentées lors du Sommet Mondial.

"Nous sommes ici aujourd'hui pour écouter les conclusions de cette réunion, celles qui seront présentées au Sommet Mondial des Afrodescendants en août, nous sommes ici pour les écouter et prendre note, et pour les mettre en œuvre pour mieux servir notre peuple", a déclaré le chef de l’Exécutif.

"Personne d'autre mieux que vous ne connait vos problèmes, notamment en terme de sécurité, d'immigration, du logement, du soutien pour le développement communautaire et d'emploi. Nous allons passer à la tâche de donner une vraie réponse", a-t-il souligné.

Lobo a indiqué que l'Organisation des Nations Unies (ONU) a déclaré 2011 comme l'Année Internationale des Afrodescendants et a demandé au Ministre des Ethnies, Luis Green, de préparer une pétition pour que le Conseil des Ministres déclare également l’Année Internationale des afrodescendants à l’intérieur de Honduras.

"Mon souhait est que les peuples autochtones et afrodescendants vivent dans de meilleures conditions, c’est pour cela que nous sommes en train de travailler, mais je veux que ce développement se produise sans que vous oubliiez vos coutumes et vos traditions, puisque c’est cela qui constitue votre essence", a-t-dit.

Lobo Sosa a assisté à la réunion avec le ministre des Peuples Indigènes et Afrodescendants Luis Green, la vice-ministre du Tourisme Cinthia Salomon, l'Ambassadeur de la République Dominicaine, José del Carmen Acosta, et le gouverneur de Atlantida, Venancio Sabio, auxquels s’ajoutaient les leaders des différentes communautés noires du Honduras.

Traduit de  l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com