raca

La race, le sexe et le niveau de revenu déterminent les facteurs de risque et l'accès aux soins de santé aux États-Unis, révèle une étude publiée jeudi dernier, selon laquelle l'élimination de certaines inégalités permettrait d'économiser des milliards de dollars chaque année.

L'accès aux soins de santé, l'exposition aux risques environnementaux et aux facteurs de risque de comportements varient grandement selon l'origine, le sexe l’origine ethnique et la classe sociale des gens, souligne le rapport des Centers for Disease Control and Prevention (CDC).

Selon le CDC, l'élimination de certaines différences pourrait sauver 6,7 milliards de dollars par an.

Par exemple, les hommes et les femmes afroaméricains ont beaucoup plus de propension que les blancs à mourir d'une maladie cardiaque ou d’un AVC.

Le taux de grossesse des adolescentes chez les Hispaniques est cinq fois supérieure à celle des Asiatiques, et les foyers vivant autour du seuil de pauvreté sont plus susceptibles d'être habités par des fumeurs que les ménages à revenu plus élevé.

Les Natifs Américains ont le taux le plus élevé d'accidents de la circulation (29 pour mille).

En général, les hommes sont quatre fois plus susceptibles de se suicider que les femmes.


Par contre, les décès dus à la consommation de drogues sont plus élevés chez les blancs non hispaniques et plus bas chez les Asiatiques et les insulaires du Pacifique.

L'hypertension artérielle est plus fréquente chez les Noirs (42%) que chez les Blancs (29%).

D’autre par, le taux d'hospitalisation augmente d’autant que le niveau de revenu diminue .
Source: Terra


Traduit du Portugais par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com