Le président Luiz Inacio Lula da Silva a déclaré aujourd'hui à Rio que son gouvernement, grâce à “la croissance exceptionnelle” a permis la diminution des inégalités et a permis l’ascension sociale pour des personnes qui, auparavant, n'avaient aucune chance de fréquenter l'université.

lulaLa déclaration a été faite dans le cadre du forum “Brasileiros no Mundo”, (Brésiliens dans le monde), au Palais Itamaraty (Ministère des Affaires étrangères).


Lula a déclaré que les Brésiliens noirs vont de plus en plus occuper des postes où il n'y avait auparavant que des blancs. “Il est proche le jour où les gens vont arriver dans une banque, et que le gestionnaire sera noir, le dentiste sera noir, le médecin sera noir, l'ambassadeur sera noir, bientôt. Et je pense qu’il s’agit là d’une conquête extraordinaire pour nous tous”, dit-il.

Il a affirmé que dans le ProUni, un programme qui finance les bourses d’études dans les universités privées parmi les bénéficiaires il ya “40% de Noirs”. "Ce pays ne peut plus être gouverné pour 30% de la population. Je me réjouis quand je vois un journal qui a toujours mal parlé de moi indiquant à sa une que la classe D est maintenant plus nombreuse que la classe A à l'université".

S'adressant à des immigrants brésiliens vivant à l'extérieur, le président a comparé sa politique envers les étrangers dans le pays avec celle des pays européens suite à la crise économique mondiale de 2008.

"Les pays européens ont commencé à persécuter les étrangers, même les gitans. Ici au Brésil, nous avons légalisé des Paraguayens, des Boliviens, en tout 150 000 personnes qui vivaient dans l'illégalité sont devenus légaux, pour dire que nous ne résoudrons pas le problème de l'incapacité de la gouvernance des leaders en jetant le blâme sur les pauvres immigrants comme les dirigeants des tentent de le faire. "

Source: IG

Traduit du Portugais par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/