Écrit par Kathy Jones

Traduit de l'Anglais par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/

ADHTVisitez cette île paradisiaque pour vivre une expérience extraordinaire de la culture et du patrimoine Noirs.
   
Comme destination touristique de la culture Noire, les Bahamas ont beaucoup à offrir, car le patrimoine africain est très enraciné dans toutes les îles. Les sites de la Route du Patrimoine Noir transmettent l’histoire riche et diverse des peuples de la diaspora africaine à travers des expressions artistiques, des histoires écrites et orales, des monuments et des artefacts. Des vacances dans les Bahamas ne constituent pas uniquement un rêve pour les amoureux de la plage, mais c’est aussi une expérience culturelle inoubliable, excitante et éducative.

La somptueuse Route du Patrimoine de la Diaspora Africaine (African Diaspora Heritage Trail - ADHT) commence par une visite à Nassau sur l'île de New Providence, où de nombreux vacanciers  se rendent pour le plaisir et la détente. Tout le monde aime le Nassau "funky"! Mais saviez-vous qu'une grande partie de l'histoire de la ville comprend des références à la présence et aux contributions Africaines? Profitez du soleil et des eaux claires, mais n'oubliez pas de visiter la Venue House à Nassau, le marché d'origine où l’on vendait les Africains capturés, ainsi que les produits ménagers et d'autres marchandises aux  18e et 19e siècles. Un musée nommé en l'honneur de Pompey, un brave esclave africain qui mena une révolte d'esclaves à Exuma en 1830 s’y trouve. Le Musée Pompey est dédié à l'étude et l'interprétation de l'esclavage.

La Route du Patrimoine Noir de Nassau  englobe également des résidences coloniales, des townships noirs et des cimetières séparés.

À la Galerie Nationale d'Art des Bahamas, le travail artistique des descendants d'esclaves se trouve à la Villa Doyle, une demeure coloniale où les noirs autrefois n’entraient qu’en tant que domestiques. Le Queen's Staircase est un autre site de l’ADHT -66 marches teintes à flanc de coteau par des esclaves pour commémorer le règne de la reine Victoria. Parmi les églises à inclure dans votre visite, il y a le Bethel Baptist et le St. John's, toutes deux fondées par d'anciens esclaves qui ont lancé la communauté Baptiste aux Bahamas.

junkanooJunkanoo est le festival culturel le plus populaire des Bahamas que l’on célèbre par deux défilés hauts en couleurs au Boxing Day (lendemain de Noël), le 26 Décembre et le Jour de l'An. Junkanoo représente un aspect très important de la tradition africaine et de l’Initiative Patrimoine de la Diaspora Africaine aux Bahamas. Pendant cette célébration festive, les Bahamiens se parent de costumes élaborés, et se précipitent dans les rues en tapant des mains,  chantant et dansant en grand nombre au rythme des Goombay.

Les visiteurs peuvent en apprendre davantage sur cette célébration séculaire de la vie et de la liberté au Mini-Musée Junkanoo situé à Delancey Town, une banlieue historique de Nassau qui fut autrefois une zone de peuplement pour les Noirs libres et susceptibles de promotion sociale.

Vous pouvez en apprendre davantage sur le Junkanoo et sur la culture noire du Bahamas au  Nettie's Different of Nassau, un village culturel unique qui recrée le mode de vie Bahamien. Vous y trouverez des artéfacts et articles connexes, qui vous ramènent à l’époque où les gens jouissaient des choses simples de la vie.

D’autres communautés Noires et townships historiques de New Providence, comme Fox Hill, Grants Town et Adélaïde ont leur propre histoire fascinante. Adélaïde et Gambier ont été établis par des Africains qui étaient enlevés des navires négriers et libérés suite à l'abolition du commerce transatlantique des esclaves en 1807. Foxhill porte le nom d'un homme Noir libre, dont on pense que la propriété se situait sur le site actuellement occupé par le monastère de Saint Augustine. Les descendants d'esclaves ont conservé la conscience de leur histoire et chaque année on célèbre la Journée de Fox Hill en août.

Cat_IslandsDes lieux de sépulture africains comme St Matthew's Parish sont également inclus dans le Bahamas ADHT. Assurez-vous également à visiter le Sacred Space, où vous trouverez des arbres sculptés en forme de "femmes sacrées" pour honorer les sites de débarquement où des esclaves furent tout d'abord introduits aux Bahamas. Ces sculptures, qui se courbent vers l'océan et vers l'Afrique, marquent le triomphe de l'espoir et de la volonté de conserver notre patrimoine.

On peut découvrir encore plus l’histoire des noirs aux Bahamas  à Eleuthera, une île située à environ

50 miles

à l'est de Nassau. Avec plus de

100 miles

de plages de sable rose et des villages de pêcheurs originaux du style de la Nouvelle-Angleterre, Eleuthera est aussi un paradis tropical, refuge pour artistes et écrivains. C'est là que la première colonisation européenne réussie a eu lieu aux Bahamas. Vous y trouverez des vestiges de la plantation Miller à Bannerman Town. Construite par des esclaves, les restes de cette plantation montrent la qualité de leur travail et de leur habileté. D'autres vestiges de l'époque de l'esclavage sont encore intacts à Eleuthera.

On peut également en apprendre davantage sur l’histoire des noirs dans les îles Exuma, composé de 365 îles  et îlots dispersés plus de

120 miles

. Great Exuma et Little Exuma, situé à l'extrémité sud sont les deux principales îles qui composent Exuma. The Hermitage et les Tombes de Rolle Town sont des lieux historiques de ces îles. The Hermitage est un rappel de l'époque des plantations de coton, et  Rolle Town, qui fut autrefois le plus important village d’esclaves sur l'île fut le site de nombreux soulèvements d'esclaves pendant les années 1820 et 1830. Le Salt Beacon , haut de

30 pieds

, est un autre monument important de Little Exuma. Il fut construit pour guider les navires impliqués dans le commerce du sel.

Parmi les autres sites notables de la Route du Patrimoine de la Diaspora Africaine des îles Bahamas se trouvent Cat Island, Exuma, Long Island et Eleuthera Andros où les vestiges des plantations esclavagistes de l'époque restent intacts. À Cat Island se trouvent les ruines de la plantation Hunter où un esclave du nom de Driver Dick mena une révolte.

Taylor Estate  de Long Island fut construit par les esclaves et et Andros fut jadis le lieu de résidence des Africains libérés et des Séminoles noirs fuyant les Guerres Seminole en Floride.

Photos: The salt beacon at Williams Town, Exuma by Derek Smith; the Tombs at Hermitage, also by Derek Smith

Source : http://www.africandiasporatourism.com/