afrouruguayaUruguay (UD) – Un processus de plus de 14 ans a connu son aboutissement le 23 juin dernier lorsque la ministre de l’Habitat Graciela Muslera et d’autres autorités ont inauguré la Coopérative UFAMA al Sur.

En 1996, un groupe de femmes afrodescendantes, le groupe gama de Mundo Afro, releva la nécessité d’accéder à un ensemble de logements.


Deux ans plus tard, après avoir travaillé avec l’État, des accords étaient signés avec l’Intendance Municipale de Montevideo et le Ministère de l’habitat, de l’aménagement du territoire et de l’environnement (MVOTMA) pour réaliser le projet. Il s’agissait de la première étape d’un processus de développement en faveur de la femme afrodescendante.

   
En 2000 débute la construction, un processus interrompu à cause du manque de financements. En 2005, suite à l’avènement d’un nouveau gouvernement, une analyse profonde des raisons de l’arrêt des travaux est réalisée. Suite au renoncement des instituts techniques qui conseillaient le projet, le MVOTMA prend à sa charge la construction de ces logements. 

Suite à un appel d’offres, l’entreprise gagnante allait poursuivre les travaux, un processus qui débuta le 13 juin 2009, et qui prit fin en décembre de la même année. Un an après la reprise de la construction, le 14 juin 2010, les familles bénéficiaires ont pu choisir leur future demeure suite à un tirage au sort réalisé par le MVOTMA.

UFAMA al Sur est une coopérative intégrée par des cheffes de famille majoritairement  afrodescendantes, et fait partie du Programme Grupos SIAV.

Le projet consiste en 36 appartements ayant un cycle évolutif, c’est-à-dire qu’ils sont construits de manière à pouvoir être agrandis dans un futur proche. Certains comptent une pièce et d’autres une pièce et demie. La capacité d’agrandissement diffère, six d’entre eux destinés à des familles nombreuses pourront atteindre trois pièces, huit ne compteront qu’une pièce, tandis que les 22 appartements restants pourront compter deux pièces. La construction a été réalisé avec du matériel fabriqué par les bénéficiaires, tous les blocs ont été créés par le biais d’un programme de recyclage.

La Coopérative est située sur la rue José Ma. Roo 1254 al 1282

Traduit de l’espagnol par Guy Everard Mbarga  http://guyzoducamer.afrikblog.com