Les dirigeants de la communauté signalent que la réalisation de la question sur l'identité ethnique aurait été biaisée.

                       Ils indiquent que lors du décompte de dimanche, les recenseurs évitaient de poser cette question sur instruction des responsables 

panamEl Financiero en ligne


Les dirigeants de la communauté noire du Panamá ont indiqué qu’ils considèrent le  IX recensement de la population réalisé dimanche dernier comme invalide, car la réalisation de la question sur l’identité ethnique aurait été biaisée.

Le dirigeant du  Comité Panaméen contre le  Racisme, Alberto Barrow, a indiqué à canal 2 de la télévision locale que lors du décompte de dimanche les recenseurs évitaient de poser la question sur instructions institutionnelles.

"Une personne de ce foyer se considère-t-il noire ou afrodescendant?"  Telle était la question incluse dans le recensement, une question qui selon Barrow a fréquemment été  contournée.

Il affirme que les recenseurs ont reçus des instructions des hautes autorités du Contrôle Général de "réduire" le profil de cette de cette question, rajoutée au recensement cette année pour connaitre la situation des afrodescendants.

La dénonciation de Barrow s'est ajouté aux problèmes de logistique enregistrées pendant le recensement, comme le manque de personnel et de papeterie, et des dénonciations d’agression sexuelle et de harcèlement des recenseurs.

Le directeur de l’Institut de la Statistique et du Recensement du Contrôle Général, Danis Cedeño,  considère les faits rapportés dimanche des  "inconvénients mineurs" et a annoncé que environ  95% du travail a été réalisé.

Durant cette semaine, les autorités du Contrôle Général détermineront la date pour effectuer le recensement dans les quartiers où  des failles logistiques ont empêché le déroulement du recensement.

Le recensement d’il y a 10 ans au Panama avait décompté 2,8 millions de personnes, tandis que l’on estime la population à 3,5 million cette année.

Traduit de l’Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/