afrovene

Pour revendiquer dans l’histoire les héros afrodescendants du pays, le Réseau des Afrodescendants du Venezuela a sollicité les Ministères du Pouvoir Populaire pour l’Éducation, et celui de la Femme et de l’Égalité des Genres que Hipólita et Matea, deux femmes noires qui ont pris soin du Libertador Simón Bolívar soient élevées au Panthéon National, de même que l’inclusion de ces personnages dans le curriculum éducatif.

Ida Clemente, représentante de l’organisation a indiqué que l’idée est de mettre en valeur ces femmes et ces hommes vénézuéliens afrodescendants, minimisés dans l’histoire nationale.

Elles furent les enseignantes et les philosophes du Libertador (…) Nous avons également réalisé l’Indépendance, notre histoire a été mal racontée, il faut la porter à l’école, il faut qu’on en discute ”, dit-elle.

Onis Chourio, également porte parole du Réseau  Red, souligne l’importance des femmes  Hipólita et Matea dans la vie de Bolívar. “Nous voulons faire comprendre à la population la pertinence des valeurs que ces femmes ont transmises ”.

D’autre part, Chourio a demandé la célérité dans l’approbation de la Loi contre la Discrimination Raciale qui est en étude à l’Assemblée Nationale (AN). “Nous souffrions cette ségrégation sociale, dans l’histoire, lorsqu’a eu lieu le haut fait de 1810, et José Leonardo Chirinos s’était déjà rebellé”.

Lady Gómez / Ciudad CCS

Photo L.B

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/