Écrit par Lcdo. Cristhian Reyes H.   

afro_quLe président de l’Assemblée, Fernando Cordero, a invité le peuple afroéquatorien à participer activement à la construction de la législation que demande le pays pour assurer le développement.

En recevant en commission générale le Conseil National de l’Unité Afroéquatorienne ( Consejo Nacional de la Unidad Afroecuatoriana - Conuae), Cordero a souligné la nécessité de lutter contre toutes les formes de racisme et d’exclusion, après avoir indiqué que si le Décret Exécutif 60 est insuffisant pour reconnaitre les droits de cet important secteur de la population, une loi peut-être établie dans ce sens.

On ne peut pas stigmatiser ou lier les problèmes délictuels à un secteur de population déterminé, sans considérer le fait que les afroéquatoriens ont donné de grandes satisfactions à la nation dans les sports, la culture, les sciences, l’activité politique et qui ont gagné des espaces au niveau du gouvernement, des ministères et pourquoi ne pas penser qu’un jour ils atteignent la Présidence de la République, a-t-il affirmé.

Le chef du législatif a réitéré l’appel pour qu’ils soient intégrés soit intégré dans la discussion des divers corps légaux, particulièrement la Loi des Ressources Hydriques qui sera discutée en session plénière une seconde fois.

Traduit de l’Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/