afroperu

La présidente de Lundu, Monica Carrillo

La réaction de l’opinion publique a été très partagée suite à la décision de la direction de Frecuencia Latina de retirer ce personnage pittoresque de l’émission comique  "El especial del humor".

Nombreux sont ceux en désaccord qui estiment qu’il s’agit d’un "humour bon enfant" et qu’il n essaie pas de dénigrer ni d’offenser les noirs.

Cependant, selon la directrice de Lundú, le  Centre d’Études et de Promotion des Afroperuviens, une organisation qui a récemment dénoncé l’usage d’adjectifs racistes dans la presse péruvienne, ce type de personnage n’apporte rien de positif à la société.

Dans des déclarations au magazine  "Domingo" de "La República", elle soutient que les mots “morena” ou “morocha” ont une charge  ancestrale, machiste, sexiste et liée à l’esclavage.

"Le noir est associe à la saleté, au mal et à la laideur. Nous on propose l’élimination de ces adjectifs dans le traitement de l’information. En septembre 2001, lors de la première conférence des Nations Unies contre le racisme, le terme afrodescendant a été reconnu dans tous les pays membres de cette organisation. Un Ministère de l’égalité raciale a été créé au Brésil. Tandis qu’au Pérou, il y a eu la création de l’Indepa", indique-t-elle.

afroperu1

Carrillo ajoute qu’elle se sent discriminée chaque jour, les gens dans la rue la traitent de  "voleuse" et même lorsqu’elle va faire ses courses, elle se fait insulter.

Elle demande une auto régulation des médias et dans ce sens, elle a envoyé une lettre au canal 2 demandant le retrait des ondes du sketch de  "Negro Mama·

"Nous sommes en communication avec Anda et avec l Association de Radio et Television (Asociación de Radio y Televisión) afin de combattre les messages racistes. Un travail pédagogique doit être effectue, par lequel on reconnaitra que Micaela Bastidas et Ricardo Palma étaient afrodescendants", indique-t-elle.

Pour la directrice de Lundú, le racisme de ce personnage est démontré dans l’un des épisodes diffusés il y  a deux semaines dans lequel le  "Negro Mama" a volé de l’argent pour se faire opérer.

"Dans la parodie d’il y a deux semaines, on annonce que cet homme afro a volé de l’argent parce qu’il a envie de se faire opérer pour devenir blanc. Et ils disent: ce n’est pas grave qu’il soit enfermé en prison, mais au moins, il pourra devenir blanc grâce à l’argent. Ce personnage encourage la haine raciale et catalogue les afros comme délinquants, stupides et de gens de peu de valeur. "

"C’est une caricature de l' afrodescendant avec des gestes simiesques", dit-elle.

Carrillo a également demande que le personnage de la "Paisana Jacinta" quitte les ondes, car il est "dénigrant et offensant".

"Nous souhaitons le retrait définitif de ce personnage. Nous avons présenté auprès de la Société de Radio et de Télévision une dénonciation qui spécifie le racisme de ces deux personnages. Nous attendons à présent que le processus suive son cours et qu’on nous appelle pour une conciliation avec le canal 2. Ils devraient les retirer définitivement.S’ ils ne le font pas, nous ferons appel au Ministère des Transports et des communications ", a-t-elle indiqué.

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga  http://guyzoducamer.afrikblog.com/

Pour la directrice de Lundú, Mónica Carrillo, le personnage de

"Negro Mama", du comédien Jorge Benavides, est raciste car il  "vole de l’argent". Elle demande de plus son retrait définitif de même que celui de la  "Paisana Jacinta".