De Claudia Mosquera Rosero-Labbé et Ruby Esther León Díaz (Éditrices et Co-Auteures)

Traduit de l’Espagnol par Guy Everard Mbarga http://guyzoducamer.afrikblog.com/

colombi

Lorsqu'on aborde les thématiques raciales en Colombie, on se heurte inéluctablement à un certain scepticisme, qui se manifeste par des phrases telles que : " je pensais que ça n'existe pas" ou encore : " les petits noirs se plaignent et mendient encore ".

Compte tenu de cette réalité et à la veille des célébrations relatives aux Bicentenaires des Indépendances, il est impératif de parler la ‘Race.’ Non pas parce qu'elle existe d'un point de vue biologique, mais parce que sa construction historique et sociale affecte de manière disproportionnée les projets de vie individuels  et collectifs de ceux et celles que l'on considère des "Noir(e)s". Le pacte du silence qui existe sur la thématique raciale doit être brisé pour le bien de la légitimation démocratique.

Au cours du 19ème siècle, l'institution économique de l'esclavage s'est maintenue jusqu'en 1851, malgré le projet républicain qui promettait égalité, liberté et fraternité comme les idéaux de la citoyenneté abstraite et universelle. On sait désormais que l'idéal républicain n'a pas été réalisé en ce qui concerne les personnes de descendance africaine. Au 20ème siècle, le pacte multiethnique et pluriculturel de la constitution de 1991 fixèrent l'équité, la liberté et la solidarité comme les principes de citoyennetés différenciées que l'État et la société civile doivent concrétiser de manière dialogique.

Les inégalités sociales concentrées en grand nombre dans les territoires frontaliers et sur les personnes de couleur et de phénotype noirs, porteurs d'une histoire passée sous silence au sein de la Nation, montrent la présence d'inégalités sociales qui nuisent aux processus de cohésion sociale et de démocratie inclusive ; elles sont source d'un profond malaise socio-historique que l'État et la société n'ont pas voulu écouter de manière franche. De la même manière, ils n'ont pas non plus essayé de comprendre sa complexité pour agir à ce sujet.

Ce livre présente les résultats d'une importante recherche menée dans huit villes colombiennes sur le thème des Actions Affirmatives. On y trouve les avis, les idées et les résistances de divers acteurs relativement au sujet en question et de précieuses contributions aux débats actuels sur la construction d'une citoyenneté différenciée ethnico-raciale noire, afrocolombienne, palenquera et raizal au sein de l'État multiethnique et pluriculturel.

Titre : Acciones Afirmativas y ciudadanía diferenciada étnico-racial negra, afrocolombiana, palenquera y raizal: entre Bicentenarios de las Independencias y Constitución de 1991.

Editorial Universidad nacional de Colombia.