Même si à première vue, il s’agit d’une décision peu significative, elle a causé un certain malaise, étant donné que la série américaine compte deux personnages afroaméricains parmi ses acteurs principaux.

L’acteur Henry Castillo est l’une des principales victimes de cette situation. Il explique s’être présenté à l’audition pour le rôle de Javier Burgos, un cardiologue qui dans la version originale est interprété par Isaiah Washington.

"On m’a appelé il y a presque deux mois et on m’a envoyé le synopsis du personnage et deux scènes. Au départ, il s’agissait d’envoyer une vidéo, mais je n’étais pas le seul, puisqu’ils ont également appelé Walter Díaz (qui a pris part à la série Luzbel), qui vit en Floride", se souvient Castillo.

Il indique qu’il a parlé avec l’équipe de production de la série et leur a proposé de se déplacer pour passer l’audition à Bogotá. Le même scénario s’est produit par Díaz. "À l’époque, je leur ai dis que j’étais en vacances (étude linguistique) et que je pourrais voyager, mais lorsqu’ils m’ont expliqué qu’ils n’avaient pas d’argent pour le billet, j’ai décidé de m’y rendre par mes propres moyens".

Castillo reconnait que la production ne lui a jamais assuré qu’il obtiendrait le rôle, mais, il a précisé qu’il avait voyagé car le directeur lui a fait comprendre qu’il y avait de grandes possibilités qu’il incarne le personnage.

Après un vol éclair, il a fait les auditions et il est retourné aux États-Unis Selon lui, Díaz a également atterri à Bogotá pour les essais. Le temps a passé, et le téléphone des acteurs n’a jamais sonné, et plus tard, ils ont appris qu’ils n’avaient pas été choisis et le rôle avait attribué au cubain Rolando Tarajano, qui n’est pas noir.

De plus, l’acteur Jorge Cao, lui aussi Cubain, a été choisi pour l’interprétation d’un autre personnage afroaméricain dans la production américaine.

Il s’agit de Ricardo Cepeda, directeur de l’hôpital où se déroule l’intrigue de Grey's Anatomy.

"Il me semble terrible qu’en Colombie où l’on a 30% de population afro, qu’on ne la voit pas à la télé. Je prends souvent part  à plein d’audition, mais on m’appelle trop peu souvent, c’est le business, mais, pourquoi changer les deux personnages noirs ?", demande Castillo.

Selon Sergio Osorio, directeur de la série en Colombie, le sujet n’a rien à voir avec une quelconque exclusion raciale.

"Nous avons réalisé quelques 12 'castings' de Burgos (le personnage), mais la même chose s’est passé avec beaucoup de personnages blancs. On n’imagine pas la quantité d’acteurs qui sont restés en dehors du processus", explique-t-il.

Selon lui, au début, on a voulu respecter le format de la série originale en cherchant des acteurs de race noire, mais "comme les options ne cadraient pas avec les exigences des personnages, nous avons décidé d’aller dans un autre sens", ajoute Osorio.

Pour sa part, l’acteur Óscar Borda, qui n’a pas participé à l’audition pense que cette situation reflète ce que vivent les artistes de sa race dans le milieu.

"Malheureusement, personne n’a accordé de l’importance au noir en tant que tel. Ici, il y a des acteurs comme Ramsés Ramos, Jorge Montarrosa, James Vargas ou Luis Tamayo, 'El Palabrero' de la telenovela Guajira, qui ont une grande qualité ", affirme Borda.

Même s’il affirme qu’il n’a rien contre les acteurs choisis, il affirme que les situations comme celles là impliquent une attention plus profonde quand aux opportunités qu’e les afrodescendants ont à la télévision.

"Il faut que l’on réglemente (comme au États-Unis) de telle sorte que chaque série ait un noir, évidemment, avec le talent et la qualité exigée par le rôle qu’on lui attribue. En plus, si on copie les séries étrangères, copions les au moins bien ", conclue-t-il.

Traduit de l'Espagnol par Guy Everard Mbarga

http://www.eltiempo.com/culturayocio/tvyfarandula/protagonista-de-version-colombiana-de-greys-anantomy-no-sera-negro_5619328-1