Caracas, 7 mars (PL) Le Sous comité des Statistiques de la Population Afrodescendante ( Subcomité de Estadísticas de Población Afrodescendiente) du Venezuela a réalisé en mars dernier une enquête pour perfectionner le questionnaire d’auto-reconnaissance de ce groupe de population qui vit au pays

L’enquête se déroulait dans des secteurs ou des zones du District Capitale tels que

El Hatillo, Altamira, Petare, Sabana Grande et Catia, cette dernière ayant connu un processus similaire en fin d’année dernière qui n’avait pas réussi à définir avec exactitude les questions que l’on devrait intégrer lors du prochain Recensement National.

Cela fait deux ans que l’on travaille à la réalisation d’une mesure à grande échelle de ce groupe humain, et à cette occasion, les premiers pas sont en train d’être fait, avait indiqué la représentante de l’Institut National de Statistique, Alcira Camejo.

Elle indiquait que le recensement constitue le seul moyen possible de déterminer dans sa totalité le nombre d’afrodescendants résidents dans le pays. Par conséquent, deux questions dans ce sens seront intégrées au Recensement de la Population des Ménages qui se réalisera en 2010 ou en 2011.

Les résultats du recensement, selon elle, sont des outils pour l’élaboration de politiques publiques pour la population afrodescendante et seront utiles aux personnes qui font des recherches sur ce thème.

La directrice du Bureau de Liaison avec les Communautés Arodescendantes, María Cristina Bassalo, considérait pour sa part que l’enquête permettra de perfectionner le questionnaire d’auto reconnaissance de ce groupe de population.

Il y a des éléments "que nous considérons : les aspects culturels, territoriaux, ancestraux, phénotypiques et génotypiques avec lesquels les personnes pourrait s’auto – reconnaitre ou s’identifier", a-t-elle également indiqué.

Le Sous Comité des Statistiques de la Popualtion Afrodescendante ets un équipe multidisciplinaire et interinstitutionnelle créé en 2007 en accord avec les dispoitions des la Loi de la fondation publique des Statistiques.

Traduit de l’Espagnol par Guy Everard Mbarga

http://www.primicias.com.do/articulo,21286,html