Presidente Luis Inácio Lula da Silva e presidente de Moçambique, Armando Guebuza (Foto: Ricardo Stuckert/PR)

Presidente Luis Inácio Lula da Silva e presidente de Moçambique, Armando Guebuza

Le président Luiz Inácio Lula da Silva a indiqué ce vendredi au Mozambique que le gouvernement brésilien  "a un engagement moral et éthique envers le continent africain". 

Lula a inauguré à Maputo au Mozambique le premier  bureau international de la Fondation Fiocruz. Le bureau aidera à monter une usine de médicaments que le Brésil est en train de construire au Mozambique.

En plus de médicaments comme les anti-inflammatoires, l’usine produira également des remèdes pour le traitement du Sida. Le gouvernement prévoit que l’unsine commence à produire des remèdes  lamivudina et zidovudina dès 2009, mais la moitié des ressources  -10 millions de dollars US - dépendent encore de l’approbation d’un projet de loi envoyé par l’Exécutif au Congrès Brésilien.

La construction de l’usine sera financée par des fonds brésiliens. Les  11,5 millions de dollars US restants proviennent de l’Union Européenne.

'Révolution'

Dans un discours au Centre Culturel Brésil - Mozambique de Maputo, Lula a indiqué que l’installation des premiers  bureaux de l’ Embrapa et de la Fiocruz en Afrique constituent le "début d’une révolution" de la diplomatie brésilienne dans le continent.

"Installer l’Embrapa dans la ville d’Accra au Ghana, est le début d’une révolution pacifique qui aura pour résultat la germination de grains, de nourriture, de produits qui pourront produire sur la savane africaine la même révolution que celle réalisée au centre-ouest brésilien par l’ Embrapa", a déclaré Lula.

"Je pense que je serai encore en vie pour voir cette révolution dans l’agriculture africaine."

L’ouverture du  bureau de la Fiocruz a constitué la dernière étape du voyage officiel de deux jours effectué par Lula au Mozambique au cours duquel des accords de coopération ont été signés par les deux.

Traduit du Portugais par Guy Everard Mbarga

http://www.bbc.co.uk/portuguese/reporterbbc/story/2008/10/081017_lulaencerramocambiquedg_ba.shtml