Abdias do Nascimento

Par: la Rédaction - Source: Afropress - 15/3/2007

Rio – Abdias do Nascimento, écrivain, poète, dramaturge et plus grand leader noir brésilien encore en vie et qui jouit d’une bonne santé et d’une disposition sans cesse renouvelée célèbre ses 93 ans ce jeudi 14 mars, Abdias fut également le premier député noir au niveau fédéral à consacrer son mandat à la lutte contre le racisme et sénateur de la république pour le Rio de Janeiro, élu pour le compte du PDT de Leonel Brizola.


Né en 1914, année de la première grande Guerre à  Franca, S. Paulo, il est le second fils de  Dona Josina, pâtissière, et d’un père, musicien et  cordonnier et petit fils d’esclaves africains.

Abdias a très vite pris conscience du racisme, lui qui a  de nombreuses fois vu sa mère combattre des  offenses racistes. Le leader afrobrésilien a ainsi l’habitude de raconter  que la première leçon qu’il a apprise de la défense du peuple afro-brésilien a eu lieu lorsque encore enfant, il a vu sa mère se porter à la défense  d’un  gamin noir et orphelin qu’une femme blanche était en train de battre dans la rue.

abdias_nascimento

 


En 1944, il crée le Théâtre Expérimental du Noir (TEN-), qui en plus d’aborder l’esthétique et l’identité de la culture afrobrésilienne a assuré la formation des premiers acteurs noirs de théâtres au Brésil. C’est également avec le TEN qu’il organise la Convention Nationale du Noir en 1945/1946 qui propose à l’Assemblée Nationale Constituante de 1946, l’inclusion de politiques publiques destinées à la population noire ainsi que la discrimination raciale comme crime de lèse patrie.

Il en résulte une approbation par le Parlement brésilien de la Loi Afonso Arinos, qui ne définissait le racisme que comme une contravention, situation qui ne changea qu’avec la Constitution de 1988. Toujours sous l’égide du TEN, Abdias organisa le Premier Congrès du Noir Brésilien en 1950.

 

 

 

 

À la suite des persécutions perpétrées par le régime militaire, Abdias doit s’exiler aux États-unis en 1968 ou il est conférencier et professeur. De son exil, il participe à la création du PDT (Parti Démocratique Travailliste). De retour au Brésil, il est mène la création du Secrétariat du Mouvement Noir du PDT en 1981.

Député Fédéral  (1983/1987), et sénateur de la République (1991, 1996/1999), il fut par la suite nommé Secrétaire de la Défense et de la Promotion des populations Afro-Brésiliennes de l’État de Rio de Janeiro (1991/1994) par  Brizola. Plus tard, en 1999, il occupe en tant que titulaire- fondateur la chaire du Secrétariat des Droits Humains et de la Citoyenneté du Gouvernement de l’État du Rio de Janeiro. En 2004, son nom fait partie de ceux des candidats au Prix Nobel de  la Paix.

 

Afficher l'image en taille réelle

Lors du Carnaval de cette année Abdias, marié à l’historienne  Elisa Larkin Nascimento a reçu un hommage de la part de l’École (de samba) Porto da Pedra, qui a évoqué la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud en présentant pour le clou de son défilé une parade en carrosse.
La Rédaction de Afropress rend hommage à celui qui symbolise le mieux la résistance du peuple noir à l’oppression, aux humiliations et au racisme.

 

 

Traduit du Portugais par Guy Everard Mbarga

 

Source Afropress.com